Une ville sous tension militaire

En attendant de partir pour l est, nous continuons nos sequences dans la capitale.
Apparement il ne sera pas aussi facile que prevu de filmer… L ambiance se tend assez rapidement des qu on sort une camera. On va etre precautionneux.
On nous explique que les tensions ici sont aussi le contre coup de l instabilite a l est du Tchad, instabilite qui elle meme est la consequence de la crise du Darfour.

Related Posts with Thumbnails

5 réponses sur “Une ville sous tension militaire”

  1. Je découvre votre site. Merci de nous ouvrir cette fenêtre sur le monde.
    Prenez soin de vous les p’tits loups…
    Plein de bonnes choses pour la suite.
    SONIA

  2. Salut les gars.
    Je vous souhaite bon courage pour votre périple à travers le Tchad surtout mai –juin car il fait très chaud.
    Un conseil: soyez plus détendu, cool quoi. La présence militaire est due à la présence des camps dans la ville de N’djaména même. C’est vrai, le fait que deux petits blancs qui filment derrière une vitre de voiture pourrait conduire à une interpellation pour la simple raison que les journalistes et les touristes se croient tout est permis. Mais les Tchadiens en général sont accueillants et gentils. Vous verrez quand vous serez un peu plus à l’aise. Même si le Tchad est l’un des pays le plus pauvre au monde, on est quand même un tout peu susceptible.
    A bientôt je vous suivrai

  3. Vous voilà effectivement confrontés à votre interrogation de départ : est-il possible de dire et de donner à voir ce qu’il se passe dans cet endroit du monde, ou non ?
    Il y a un petit côté BHL répondant à l’appel de Malraux qui me plaît bien dans votre démarche, du courage et une éthique qui vous honorent.

    Soyez tout de même prudent, d’autant que faire preuve de courage n’est pas ignorer les risques…au contraire même.

    Amicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.