Al Quaida chercherait a instrumentaliser le conflit

Temoignage de Thierry Miailler, pilote depuis 15 ans au Tchad. Il evoque la tentative d Alquaida d utiliser le conflit du Darfour, alors que le groupe terroriste a deja essayé une implantation ratée dans le Nord. Nous apprenons egalement que les americains sont sur le point d ouvrir une cellule anti terroriste a l est du Tchad…
Tourne dans l enceinte du HCR a Abeche.

10 réponses sur “Al Quaida chercherait a instrumentaliser le conflit”

  1. C’est intéressant ce que dit ce pilote, en même temps il met un peu l’islam politique et l’islam tout court dans le même sac. ça donne vraiment envie d’en savoir davantage sur la question.
    Putain, 53 degrés à l’ombre j’ai lu sur le côté, c’est vraiment la cuisson assurée! prenez soin de vous et haut les coeurs!
    :)

  2. Bonjour à tous,
    Des nouvelles d’Alban et de Tristan : ils sont de retour à Ndjamena. Ils ne pensent pas pouvoir se connecter aujourd’hui, mais ils espèrent vous retrouver demain, ou en tous les cas très vite !
    A bientôt !

  3. Je viens de tout regarder d’une traite… le sentiment que tu pénêtres de plus en plus dans le coeur du problème. Je crois que ce parcours initiatique va te changer comme à plusieurs centaines de kilomêtre il me/nous fait réagir…

    Merci Tristan.
    Merci Alban.

  4. Salut les amis, pas de nouveau post depuis deux jours, on commence à s’inquiéter. Est-ce que vous pouvez donner un peu des nouvelles, ne serait-ce que par écrit… :):):)
    les fans de blogtrotters

  5. Pour répondre à Pierre, il me semble que lorsqu’on parle de pays qui ont été islamisés en quelques années, voire quelques dizaines d’années, avec des vues clairement politiques d’expansion, il est assez difficile de séparer islam politique et islam tout court comme tu dis.
    De la même façon qu’on a du mal à séparer le travail actuel des nouveaux missionnaires catholiques de leur vision politique, directement inspirée et commanditée par le vatican.
    C’est quand même différent de ce qui se passe dans d’autres pays dans lesquels l’histoire de l’islam a quelques centenaires. En même temps, tu as un peu raison parce que même dans un pays comme Madagascar, où il y a toujours eu une petite proportion de musulmans qui vivaient plutôt bien intégrès (« islam tout court » donc), lorsqu’on voit maintenant arriver des genres de talibans qui ne parlent pas un mot de malgache, qui montent dans les taxis brousse et qui interdisent qu’on mette de la musique, qu’on ouvre les fenêtres, ou que les femmes s’assoient devant, on commence à flipper et à se dire que décidément il faut vraiment foutre cet islam politique par la fenêtre tout en gardant l’islam tout court pour ceux qui veulent juste vivre leur foi en privé…

    Sinon, toujours un grand bravo aux dex blogtrotters, et heureuse que vous ayez été à peu près en forme physiquement!

  6. Bon, j’avais écrit toute une tartine, et j’ai oublié de mettre mon nom et j’ai tout perdu. Tant pis, le message principal était quand même « bravo et heureuse que vous ayez été à peu près en forme ».

  7. l’interview sur Al Quaida est intéressante. En 2005, certaines personnes du
    HCR à Abéché craignaient des attentats terroristes islamistes et il y avait déjà des rumeurs quant à la présence de
    militaires américains, déguisés, le long de la frontière…
    mais depuis, il
    me semble plutôt que les affrontements armés au Tchad concernent un combat
    intestin dans le clan Déby et qu’il n’y a pas de rebelles tchadiens qui
    militent pour un gvt islamiste dans le pays.
    ni d’attentat terroriste à Abéché…

  8. Bonsoir !

    Suis de nouveau à Ndjamena. J’ai mis un petit jeune à ma place à Abéché ! Le retour à la civilisation s’est bien passé ?
    Amitiés,

    Thierry

  9. Merci Thierry pour ce mot ! Oui, tout s’est bien passé.
    Même si on a eu quelques trous d’air au retour… On aurait du rentrer avec toi ! ;)
    Amitiés,
    Tristan et Alban

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.