Arrivée à Fidji

Après plus de 25 heures de trajet, nous voilà finalement arrivé à Fidji, mais sans bagages… Nous avons atteri à Nadi dans l’Ouest de l’île principale pour nous diriger en voiture à Suva, la capitale située à l’Est (3 heures de route). C’est de là que nous tenterons dans les prochains jours de rejoindre l’archipel du Tuvalu. En attendant, nous essayerons d’interroger des fidjiens sur les changements climatiques qui affectent toute la région.
Rappel : ce 8 décembre est la journée mondiale du climat à laquelle nous nous associons.

7 réponses sur “Arrivée à Fidji”

  1. Ravie de vous revoir, le paysage a l’air sublime ! C’est quelqu’un qui suit votre blog qui a volé vos valises puisque vous y avez dévoilé votre camouflage :) Brouillez les pistes pour vos hôtels, c’est l’ex-grande reporter qui parle ! De plus, le fait de vous retrouver sans vêtements de l’autre côté du monde vous met un peu dans la peau d’un réfugié climatique, alors bon 8 décembre avec 62% d’humidité, à Paris il y a de l’eau dans l’air aussi.

  2. Mince pour les bagages… Ceci dit, si je me souviens bien, le Philippin qui tient le cyber-café de Funafuti vend aussi quelques vêtements.

    Et je vois que vous avez pu déjà pu observer la différence de climat entre Nadi, où il fait toujours beau, et Suva, où il pleut tout le temps… ;-)

  3. Salut les kiffeurs! 25h d’avion, pas de bagages, voila ce que ca coute de vouloir s’echapper de paris au mois de decembre alors que tout le monde galere pour acheter des cadeaux de noel….
    Bon courage les gars..

  4. À tous> Pour nos bagages, on y croit encore ! L’idéal serait qu’on les récupère avant de partir des Tuvalu…
    Iman> ça ne serait pas toi par hasard ? -^
    Max> Tu nous rejoins ? ;)
    François> Un grand merci à toi ! Sans toi nous n’aurions jamais pu organiser ce voyage. :)
    davveld> On a vu ça… a priori le cyclone passe à côté de nous. Il semble s’orienter vers les Tonga.

  5. Excellent le coup des bagages (sacré tintin et milou) !
    Excellent aussi (et plus important ) cette idée de responsabiliser les Etats du Nord par rapport aux problèmes de climats des pays du Sud touchés.

    Je fais suivre vos aventures de slip et de climat à mes filles de 5 et 10 ans : espérons qu’elles en feront quelque chose à l’avenir (si déjà elles pouvaient arrêter de perdre leurs chaussettes !)

    Je vois sur ma carte des géolocalisation que vous êtes passé sur mon site : vous êtres loin, mais les problèmes sont tout près !!

    Bravo les gars

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.