Dernier jour au Kirghizstan : le mot de la fin à François Gemenne

Après avoir assisté à la conférence tenue à Bishkek sur les questions de migrations et d’environnement, nous avons retrouvé François Gemenne, l’un des organisateurs de l’événement pour un rapide interview. Nous le remercions chaleureusement pour son aide et son soutien. Demain matin, aux aurores, nous partons pour Paris via Moscou. Nous quittons ce magnifique pays avec une sensation partagée. D’un côté des habitants attachants et des paysages à couper le souffle, de l’autre une situation écologique dramatique qui nous laisse une impression de malaise.

Il est temps pour nous de préparer nos bagages pour vous retrouver à Paris !
Encore merci à tous pour votre participation sans laquelle notre projet n’aurait que peu de sens.
Pour les retardataires, n’hésitez pas à revisionner notre aventure numérique (et les préparatifs) ici.
Nous publierons au fur et à mesure de nos derushages d’autres séquences une fois rentrés en France.

7 réponses sur “Dernier jour au Kirghizstan : le mot de la fin à François Gemenne”

  1. "Hallucinant, impressionnant, quelle horreur!…" On ne peut qu’être de tout coeur avec vous. Il faut dénoncer. Mais qui, quoi et à qui? La faute n’incombe-t’elle pas à nous-mêmes également en fin de compte? De manière plus basique, trions-nous les déchets chez nous? J’espère seulement que les concepts de blogtrotters ne vous conduiront pas sous deux ans à la tentation d’un petit bureau confortable à Paris… car maintenant vous êtes connus. Tenez bon.
    Don’t lose your way.

  2. Bonjour,
    je vous ai suivi durant votre séjour par le biais de ce blog et de vos vidéos ; je vous trouve votre démarche intéressante, mais je suis surprise par la courte durée de votre séjour… Pensez vous qu’il ne faille que ces quelques jours pour connaître un pays avec tout ce que cela comprend? Ne croyez vous pas que vous auriez pu aller beaucoup plus loin dans vos recherches en restant plus longtemps ? Pensez vous avoir "vu tout ce qu’il y avait à voir " ?

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse et vous souhaite un bon retour en France.

  3. Milou> Notre périple a été trop court pour "comprendre" un pays une culture. On manques d’argent pour ça. On est une simple association à bu non lucratif. Cela dit, notre objectif était de trouver des traces de radioactivités.
    Joolafh> Merci à toi !

  4. bonjour à vous,
    ce périple étant fini, nous nous posons alors la question: qu’allez vous pouvoir faire des données et preuves de radioactivité trouvées? une publication?
    L’objectif principal étant réalisé .. qu elles en sont les suites possibles?

    très bon choix pour "high and dry" …

  5. Lola et Bé> Merci pour votre mot. :) Nous avons informé l’OSCE à travers le scientifique François Gemenne qui en a parlé durant la conférence devant des officiels locaux… Espérons que cela donne quelque chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.