Notre 8e édition sur les Saami, billet d’étape J-18.

Notre sujet sur les Saami, la plus grande minorité du nord de l’Europe, avance bien. D’abord, un grand merci à ceux qui nous ont répondu sur facebook, en commentaire ou par email. Continuez à nous suggérer des pistes ou des contacts.

Nous avons finalement pris nos billets pour la Suède et voilà nos dates définitives (si tout se passe bien comme toujours) :

Blogtrotters 8e édition du 7 au 14 novembre 2008

Nous irons à Lulea via Stockholm. Cette ville, située en plein saamiland au nord de la Suède, accueillera le Forum nordique des droits de l’homme où la question saami sera évoquée. Nous tenterons d’y assister.

De Luléa, on essayera d’aller encore plus au nord pour visiter le Parlement Saami qui se trouve à Jokkmokk.

Nous sommes en train d’établir une série de questions et de problématiques à soulever, dans le désordre :
– l’impact du changement climatique sur la population Saami ;
– la discrimination envers les Saami (nous cherchons des interlocuteurs de partis politiques populistes suédois) ;
– la disparition de la culture Saami ;
– le problème des ossements Saami dans les musées nordiques et que les Saami voudraient enterrer dans leurs cimetières.

Si vous avez des idées, n’hésitez pas.

La suite très vite.

Related Posts with Thumbnails

7 réponses sur “Notre 8e édition sur les Saami, billet d’étape J-18.”

  1. Bravo, voici une pleine et belle expression du Web 2.0, j’apprécie aussi cette volonté d’apporter de nouveaux angles d’approches à des sujets devenant de fait, les sujets de tout le monde.

    Petite question technique, quel matériel vidéo et son utilisez vous?

    Bon courage, et merci encore

  2. Vous pouvez essayer d’interviewer Mari Boine, qui est sans doute la Saami la plus connue. c’est une chanteuse engagée qui chante en langue Saami et qui a fait des concerts un peu partout dans le monde.

  3. Bonjour
    Ou en sont les Saami avec la catastrophe de Tchernobyl qui avait décimé la majeure partie du cheptel de rennes principale ressource économique de ce peuple sans parler de la pollution des sols .
    Je crois savoir que beaucoup de saami avaient été obligé de quitter leur pays pour
    se « réfugier » dans les grandes villes norvégiennes , suédoises, finlandaises?
    La culture saami a lair fascinante mais qu’en reste t-il aujourd’hui?
    Merci d’éclairer nos lanternes et de parler de ces peuples oubliés
    Bravo pour votre travail en général..
    BrunoS

  4. Il y a à Jokkmokk un musée très intéressant sur la culture Same. Il est très bien fait. À visiter pour se remettre dans le bain, découvrir…

    Bon voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.