Les disparus de l’église de Santa Cruz

Nous rencontrions Ana Maria Careaga, militante des droits de l’homme et victime de la dictature. Enlevée à l’âge de 16 ans, elle a perdu son beau-frère et sa mère, Esther Ballestrino de Careaga, une des fondatrices des Mères de la place de Mai, enlevée le 8 décembre 1977 à l’église Santa Cruz avec 12 autres personnes dont les ressortissantes françaises Léonie Duquet et Alice Domon. Elles seront toutes torturées et jetées vivantes à la mer après avoir été dénoncées par Alfredo Astiz, actuellement jugé à Buenos Aires.

Ce qu’on utilise : caméra zi8 prêtée par Kodak, HF, monopied – montage imovie – LiveType pour le générique – hébergement Dailymotion – blog wordpress, iPhone, MacBook pro 13 pouces sous Leopard. Sonore : Sonore : A transa – Antonio Pinto Ed Cortes

Related Posts with Thumbnails

4 réponses sur “Les disparus de l’église de Santa Cruz”

  1. Pourrez-vous vous rendre au tribunal où est jugé Alfredo Astiz ?
    Y a-t-il des audiences prévues durant votre séjour ?
    Pourrez-vous assister à l’une d’elles ou faut-il des autorisations particulières ? Comment la presse argentine suit-elle ces procès ?
    Prévoyez-vous bientôt un live ?
    Comment se déroule cette 9e édition d’un point de vue technique ?
    Bon travail !

    1. Nicole> On espère pouvoir aller au tribunal où Astiz est jugé, peut-etre en fin de semaine. On nous a dit qu’il y aurait une audience. A priori elles sont publiques, mais on ne peut filmer qu’avec l’autorisation des inculpés (ce qu’ils refuseront).
      On a pas remarqué de grosse couverture média ces derniers jours, si ce n’est autour de l’affaire des Noble, qu’on évoquera surement.
      On a pas encore prévu de live à horaire fixe. Mais peut-être qu’on devrait. :)
      Techniquement, tout semble ok. Le débit n’est pas extraordinaire (15kb/s max), ce qui nous oblige à compresser pas mal nos vidéos (avec une perte de qualité à l’écran). Le seul soucis peut-être, la luminosité et la sensibilité de nos caméras. Mais dans l’ensemble ça se passe bien. :)

  2. Il serait intéressant de suivre l’affaire Noble.
    Est-elle véritablement traitée, discutée, débattu?
    Je n’ai pas trouvé grand chose. (sur Clarín, La Nacion ou P12)

    Excellent travail.

    Vous êtes-vous mis au mate?!
    ++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.