Kirghizstan J-2 : la visite médicale

On a tenté aujourd’hui de se renseigner sur les précautions que nous devrions prendre lors de nos déplacements au Kirghizstan. Pour les vaccins, tout semble correct (faut dire qu’après notre voyage au Tchad, on est couvert). Les choses sont par contre beaucoup moins claires lorsqu’on se penche sur les dangers liés aux déchets radioactifs… Heureusement, l’équipe scientifique que nous retrouverons sur place sera équipée d’un compteur Geiger et nous devrions recevoir (on l’espère !) des badges de l’IRSN nous permettant de mesurer le taux d’exposition aux radiations. On ne sait jamais.



Cette vidéo répond à la question d’Hortense. ;)

Related Posts with Thumbnails

4 réponses sur “Kirghizstan J-2 : la visite médicale”

  1. Ne devez-vous pas vous munir de comprimés d’iodure de potassium, comme ceux que l’on distribue aux populations proches des centrales nucléaires, en cas d’accident radioactif ?

  2. On a posé la question mais il semble que ça soit surtout utile en cas d’accident nucléaire (contre le cancer de la thyroïde). La radio-activité des déchets est semble-t-il différente… mais on est pas physiciens. On évitera les endroits trop exposés.

  3. Il est vrai qu’en France nul besoin d’attitude ou de démarche préventive, le cas ne se pose pas et ne se posera jamais…. C’est un peu inquiétant cette méconnaissance de l’institut Pasteur.
    le personnel de l’IRSN dont la mission est de surveiller l’ensemble des risques liés aux rayonnements ionisants, devraient être au courant de telles mesures préventives. Vu leur efficacité pour vous fournir un badge on peut douter de leur envie de communiquer sur le sujet. D’ailleurs sur leur site le mot prévention n’existe même pas mais après tout ce n’est pas sans doute pas leur mission.  A quand un reportage en France  de Blogtrotters sur le sujet de la radiation  et de l’information des populations à risques ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.