Date : du 19 au 26 juin 08
Lieu : La Nouvelle-Orléans

Vous pouvez voir ci-dessous une sélection de vidéos que nous avons tournées quotidiennement durant ce reportage.

Le pitch : Le 29 août 2005 vers 11 heures, l’ouragan Katrina atteignait les côtes américaines à proximité de la Nouvelle-Orléans. C’est l’un des ouragans les plus puissants à avoir frappé la région. Plus de 600 kilomètres de rayon, des vents à plus de 280 km/h, l’ouragan de catégorie 5 va détruire des centaines de vies et jeter des centaines de milliers d’individus dans l’errance. Katrina sera la plus coûteuse catastrophe naturelle de l’histoire des États-Unis.
Ce drame révélera, à un pays sidéré, toute une partie de sa population exsangue et sans ressource. Un véritable quart-monde sorti de l’ombre. Il mettra aussi en lumière l’impréparation de l’État fédéral, qui ne consentira que tardivement à accepter l’aide humanitaire de pays étrangers – dont la France.
La réponse tardive des autorités se traduira par l’anarchie et le chaos, obligeant le déploiement de cinquante mille hommes en armes dans les trois régions touchées (Louisiane, Mississippi, Alabama).
Des centaines de milliers de rescapés n’ont pas retrouvé de logement décent et sont devenus de véritables réfugiés dans leur propre pays.

Nous sommes allés à la Nouvelle-Orléans peu avant le 3e anniversaire du désastre pour faire un état des lieux et voir ce que sont devenus les rescapés. Nous avons interrogé des témoins, des analystes, ou des humanitaires pour tenter de brosser un tableau de la situation actuelle.
Nous nous sommes penchés sur la question de la gestion de l’après-Katrina, les enjeux humains, sociaux et économiques trois années après la catastrophe.

Pour tout revoir (vidéos de préparation comprises), c’est ici.

27 Responses to #7 Trois ans après l’ouragan Katrina (Nouvelle-Orléans)

  1. nicole sampson dit :

    Hello, j’ habite a la Nouvelle Orleans, dans le Musicians’ Village construit apres Katrina a l’ initiative d’Habitat For Humanity, d’ Harry Connick Jr et de Wynton Marsalis. Je suis prof de Francais en High school ( plus baby sitter qu’ autre chose…) et je pourrais vous donner mon point de vue sur ce qui se passe ici, mais je ne manie pas tres bien les blogs et autres …
    J’ habite dans le 9th ward, quartier essentiellement black lower middle class, les gens etaient souvent proprietaires de leur petite maison mais n’ avaient pas d’ assurance, ce qui fait que dans mon quartier il y a des centaines de maisons abandonnees et ouvertes a tout vent qui pourissent sur place. Selon moi la societe ici, meme si elle peut parfois prendre une vague allure de metissage est uniquement guidee par le racisme et il y a une veritable apartheid qui regit tous les rapports sociaux .

  2. Tristan dit :

    Nicole> Merci pour votre participation, nous vous contactons par email.

  3. thierry et Elizabeth Mercusot dit :

    Faisant un tour du monde sur notre voilier , notre périple ,nous a conduit à New Orleans Nous venons de passer 10 jours ,chez des américains vivant dans cette ville étonnante .
    De fait , il y a beaucoup à dire et à écrire sur la façon dont est encore vécue cette catastrophe.
    Ce pays lesUs , qui aide autant les pays pauvres et accablés par des catastrophes naturelles , comment se fait-il qu’il reste autant de traces et de desaroi ??????
    Et nous nous souviendrons toujours de l’hommage rendu aux sinistrés , par Stévie Wonder lors du Festival de Jazz , qui en a fait pleurer toute la foule et nous en premier.

  4. Benny Malapa dit :

    Bonjour, je suis réalisateur et je prépare un film sur l’après-Katrina, du point de vue politique, c’est à dire des répercussions de cette catastrophe et des condtions dans laquelle, elle a été traitée par le pouvoir sur les mouvements politiques, les représentants, les pasteurs du peuple noir américain, et je suis très intéréssé par votre travail et votre approche.
    A+
    Benny Malapa

  5. Tristan dit :

    Benny Malapa> Merci pour votre mot. Nous vous contactons par email.

  6. […] que deux semaines avant notre prochaine aventure numérique en Louisiane. Les choses avancent : nous avons reçu beaucoup de propositions de contacts et côté net, nous […]

  7. elodie dit :

    je viens de rentrer de la new orleans, justement j’ai fait un reportage photos sur les 2 ans apres katrina.

    vous pouvez me contacter.

  8. […] rencontrions aujourd’hui, dans le cadre de notre prochaine édition, Robert Assaf, un natif de la Nouvelle-Orléans qui a vécu durement Katrina de Paris. Une partie […]

  9. Droit au retour ! dit :

    Voici deux sites à visiter pour préparer utilement votre reportage :
    http://www.peopleshurricane.org et http://itribunal.squarespace.com/ (site du Tribunal International Katrina tenu l’an dernier)

    Leurs animateurs sont très impliqués dans le mouvement de la reconstruction qui organise les survivants, en particulier leur majorité noire, et combat pour leur droit au retour, au logement, etc.

    Droit au retour pour tous les déplacés !

  10. Tristan dit :

    @ thierry et Elizabeth Mercusot: Merci pour ce témoignage. :)
    @Droit au retour: Merci beaucoup pour ces pistes ! C’est noté.
    @Elodie: nous vous envoyons un email.

  11. Géraldine dit :

    Bonjour,
    Très touchée de voir ces images et lire ces commentaires sur cette ville découverte voilà un an 1/2.
    Le village des musiciens était alors en cours de construction (rassurant de le voir habité) et certains quartiers autant à l’abandon que dans vos vidéos ; shame shame shame.
    Nous avions alors visité les quartiers sinistrés (gratuitement) mais davantage pour nous sensibiliser à la dure réalité du désengagement de l’état et susciter le don privé.
    Il faut continuer de parler de l’après Katrina et ne pas les laisser seuls dans leurs décombres.
    Allez dans Frenchman Street parler avec les tenants des pubs et comment ils se servent de la musique comme forme de résistance à leur triste sort. Ils sont passionnants. Bon séjour, Géraldine

  12. Tristan dit :

    Géraldine> Merci pour votre mot. Bien noté.

  13. […] de directs que nous avons tournés avec mon téléphone portable, un nokia N95, lors de notre dernier reportage sur l’après Katrina à la Nouvelle-Orléans. Les vidéos ont été envoyés via le réseau 3G ou Edge suivant la […]

  14. […] de notre dernier périple en Louisiane sur l’après Katrina, nous avons croisé un contrebassiste, Dewey Sampson, grâce à sa femme rencontrée la veille dans […]

  15. […] sommes rentrés, il y a un mois maintenant, de notre 7e édition sur l’après Katrina à la la Nouvelle-Orléans. Comme à notre habitude, nous regroupons ici un résumé de la couverture qui nous a été […]

  16. […] de directs que nous avons tournés avec mon téléphone portable, un nokia N95, lors de notre dernier reportage sur l’après Katrina à la Nouvelle-Orléans. Les vidéos ont été envoyées via le réseau 3G ou Edge suivant la […]

  17. […] Katrina s’est abattu sur la Louisiane. Nous y étions il y a presque deux mois pour notre 7e édition de Blogtrotters. Nous continuons à mettre en ligne des séquences que nous n’avions pas […]

  18. […] publions ici un extrait d’un entretien que nous avions eu en juin lors de notre 7e édition sur l’après-Katrina à la Nouvelle-Orléans. Nous rencontrions un groupe de chercheurs de l’université de la Nouvelle-Orléans, […]

  19. […] étions invités sur radio TSF-Jazz pour raconter notre 7e édition sur l’après Katrina. C’était le 28/08/08, vers 20h. Extraits, 40 minutes. Interview Katrina sur TSF Voir aussi3 […]

  20. […] à l’approche de l’ouragan Gustav. Nous l’avions rencontré lors de notre 7e édition sur l’après-Katrina en juin. Elle nous avait montré sa nouvelle habitation dans le 9th Ward, l’un des quartiers […]

  21. […] et c’est absolument légal. Ça me rappelle ces agences dont on m’avait parlé à la Nouvelle-Orléans cet été et qui organisaient des bus-tours pour les agents et promoteurs immobiliers dans les endroits […]

  22. Pauline dit :

    Votre site est tres interessant, il faut que les gens sache ds quelle situation se trouve la nouvelle orléans 3 ans ap.
    Et je me demandais si vs conaissiez l’état des lieux a la Nouvelle Orléans avt Katrina? Et quelles ont été les réactions immédiates (du point de vue politique, social et économique) suite a cette catastrophe?
    Bonne continuation.

  23. Guillaume Déffossés dit :

    bonjour, j’ai vécu l’ouragan Katrina et cela à frappé très fort en New-Orleans, je dois aussi faire un travail pour mon école j’aurais besoins d’un peu plus de témoignages! Merci!

  24. […] #7 Trois ans après l’ouragan Katrina (Nouvelle-Orléans) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.